Personnes immigrantes

Enjeux particuliers

Les personnes immigrantes, particulièrement celles nouvellement arrivées au pays, peuvent vivre dans l’isolement en l’absence de réseau social, éprouver de la difficulté à intégrer le marché du travail québécois et méconnaître leurs droits et responsabilités. À ces enjeux  s’ajoute la barrière linguistique, lorsque ces personnes connaissent peu ou pas le français.

Un nouveau parcours d’accompagnement personnalisé Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. pour les personnes immigrantes a été lancé en août 2019. Il prévoit des services tant à l’étranger qu’à l’arrivée en sol québécois. Plusieurs programmes gouvernementaux de francisation et d’aide financière Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., tels que Réussir l’intégration Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Mobilisation-Diversité Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Soutien à la mission Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. et PRIIME Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., visent à soutenir l’intégration socioéconomique des personnes immigrantes.

Le Secrétariat à la condition féminine prend en compte les réalités particulières des personnes immigrantes et mène des actions en vue d’améliorer leurs conditions.

Actions gouvernementales

La Stratégie gouvernementale pour prévenir et contrer les violences sexuelles 2016-2021 Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. et le Plan d’action gouvernemental en matière de violence conjugale 2018-2023 Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. prévoient des actions pour venir en aide aux femmes immigrantes, telles que :

  • Relayer auprès des femmes immigrantes l’information visant la prévention des agressions sexuelles et de l’exploitation sexuelle, au moyen du réseau de prestataires de services du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion;
  • Examiner les problématiques et les besoins des victimes d’agression sexuelle issues de l’immigration et des minorités ethnoculturelles en ce qui concerne les services d’interprétariat auxquels elles ont recours et identifier des solutions pouvant résoudre ces problématiques;
  • Soutenir financièrement l’adaptation des services des organismes d’aide aux conjoints ayant des comportements violents aux réalités de leur clientèle;
  • Veiller à ce que les femmes et les filles immigrantes et issues de minorités ethnoculturelles disposent d’outils adaptés à leurs réalités et pertinents au regard des divers enjeux que soulève la violence conjugale.

Dans la Stratégie gouvernementale pour l’égalité entre les femmes et les hommes vers 2021 Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., les actions suivantes concernent précisément les femmes immigrantes :

  • Offrir des formations adaptées aux femmes immigrantes désirant développer leur talent d’entrepreneure;
  • Soutenir des activités visant à informer ou à sensibiliser les femmes immigrantes au sujet de l’égalité entre les femmes et les hommes dans un contexte d’intégration socioprofessionnelle;
  • Offrir de l’accompagnement aux femmes et aux filles immigrantes, particulièrement celles qui sont parrainées, et les informer sur leurs droits et les recours possibles en cas de violences, notamment celles basées sur l’honneur;

Rendre accessible l’information sur l’égalité entre les femmes et les hommes aux personnes nouvellement arrivées au Québec.

À parts égales, à part entière

Dans les dernières décennies, le Québec a connu de profonds changements au rythme de l’évolution de la société et des progrès accomplis sur le plan de la condition féminine.

Dès 1975, la Charte des droits et libertés de la personne Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. a ainsi consacré et protégé le principe de l’égalité entre les sexes. La ligne du temps de l’histoire des femmes au Québec Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. donne d’ailleurs un aperçu des avancées du Québec en matière de droits des femmes depuis la fondation de la première colonie dans les années 1600. Les portraits statistiques sur l’évolution de l’égalité entre les femmes et les hommes publiés par le Conseil du statut de la femme Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. et le Secrétariat à la condition féminine Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. proposent aussi un aperçu de l’état de la situation en matière d’égalité des sexes au Québec.

Malgré des avancées importantes, l’égalité concrète et réelle entre les femmes et les hommes n’est pas entièrement acquise. La société québécoise a besoin de l’apport de tous ses membres sans exception. Il est souhaité que les femmes et les hommes y participent à parts égales, à part entière : mêmes droits, mêmes devoirs, mêmes responsabilités, mêmes chances et mêmes opportunités.

Ainsi, À parts égales, à part entière vise à rendre accessible l’information sur l’égalité entre les femmes et les hommes aux personnes nouvellement arrivées au Québec. Six fiches thématiques sont proposées : éducation, vie de couple et famille, travail, santé, sécurité et vie publique. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la Stratégie gouvernementale pour l’égalité entre les femmes et les hommes vers 2021 Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

L'égalité dans l'éducation

L’école a pour mission, dans le respect du principe de l’égalité des chances, d’instruire, de socialiser et de qualifier les élèves. L’école publique est inclusive, démocratique, ouverte, non confessionnelle et laïque.

L'égalité dans le couple et la famille

Le Code civil du Québec Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. établit que les femmes et les hommes en couple, qu’ils soient de sexe différent ou de même sexe, sont égaux devant la loi. De plus, ils ont les mêmes obligations l’un envers l’autre et envers leurs enfants.

L’autorité parentale et les responsabilités familiales s’exercent ensemble Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.. Les conjoints sont sur un pied d’égalité par rapport à leurs enfants communs, peu importe la forme d’union. Si un mariage ou une union a eu lieu à l’étranger, il est possible d’obtenir une séparation de corps, un divorce ou une dissolution d’union civile au Québec. Toutefois, les conditions établies par la loi pour le domicile des conjoints doivent être remplies et l’un des conjoints doit habiter ici. Certains pays ne reconnaîtront toutefois pas le jugement prononcé au Québec.

L'égalité en emploi et en affaires

Le Québec s’est donné des règles strictes pour garantir aux travailleuses et aux travailleurs un traitement juste et équitable. Il a aussi adopté diverses mesures pour aider les parents à mieux concilier leur vie familiale et leur vie professionnelle. Toute personne peut devenir une entrepreneure ou un entrepreneur. Plusieurs organismes offrent des services d’accompagnement à celles et ceux qui désirent réaliser un projet d’affaires. Par exemple, le site Internet d’Entreprises Québec Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. regroupe toutes les informations utiles pour démarrer une entreprise au Québec.

L'égalité dans les services de santé

Les services de santé sont accessibles à toutes et à tous sans distinction, dans le respect et la dignité. Pour bénéficier d’un accès aux soins de santé sans frais, les nouvelles arrivantes et les nouveaux arrivants doivent s’inscrire auprès de la Régie de l’assurance maladie Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. du Québec (RAMQ).

L’égalité au regard de la sécurité, de l’intégrité et de la dignité de la personne

Le respect de l’intégrité physique est un droit fondamental garanti par la Charte des droits et libertés de la personne Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.. Les institutions publiques et de nombreux groupes sociaux multiplient les efforts depuis plusieurs années pour lutter contre la violence, particulièrement celle dirigée vers les femmes.

L’égalité au regard de la participation à la vie publique

La société québécoise invite tous les citoyens et citoyennes à s’investir dans leur collectivité, par exemple en occupant une fonction politique, que ce soit sur le plan local, national ou fédéral, en étant membre d’un organisme communautaire ou d’un groupe d’entraide, ou simplement en s’exprimant sur la place publique.