Régional

Accueil Condition féminine > Dossiers > Régional > Montérégie

Régional
Montérégie

La région de la Montérégie, située dans la partie sud du Québec, est divisée depuis 2003 en trois territoires CRE

Sur chacun de ces territoires, des projets spécifiques sont mis en œuvre pour faire progresser l’égalité entre les femmes et les hommes.

De plus, le Secrétariat à la condition féminine a conclu un accord de partenariat (2011-2015) avec la Table de concertation des groupes de femmes de la Montérégie (TCGF-M) afin de la soutenir dans le développement de partenariats locaux et régionaux en vue de faire progresser l’égalité entre les femmes et les hommes.

Territoire de la Conférence régionale des élus de la Montérégie Est

Le territoire de la Conférence régionale des élus de la Montérégie Est, bordé au nord par le fleuve Saint-Laurent et au sud par les États-Unis, compte plus de 600 000 personnes.

Ententes régionales sur l'égalité entre les femmes et les hommes

Le Secrétariat à la condition féminine (SCF) et la Conférence régionale des élus de la Montérégie Est ont conclu une entente spécifique sur l’égalité entre les femmes et les hommes sur le territoire de la CRE de la Montérégie Est, en partenariat avec le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire et le Forum Jeunesse Montérégie Est.

D’une durée de quatre ans (2011-2015), cette entente dispose d’une enveloppe budgétaire de 499 000 $ afin de réaliser des actions en lien avec toutes les orientations de la politique gouvernementale Pour que l’égalité de droit devienne une égalité de fait (5 Mo).

Des actions viseront par exemple à assurer la mise en œuvre des actions issues des recommandations du portrait des femmes entrepreneures en Montérégie Est et à déployer la Politique régionale en égalité auprès des partenaires locaux et régionaux.

Rappelons que le SCF, la CRE et ses partenaires travaillent en partenariat depuis 2007, sous forme d’entente régionale, afin d’améliorer les conditions de vie des femmes de la Montérégie Est et de promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes.

Une entente annuelle 2010-2011 a également été conclue avec le Forum jeunesse Montérégie Est pour la réalisation de projets par et pour les jeunes et ce, à l’instar de 19 autres ententes conclues avec les forums jeunesse régionaux du Québec ainsi qu’avec la Table de concertation des forums jeunesse régionaux du Québec (TCFJRQ). En Montérégie Est, un Forum de réflexion sous le thème « L’égalité, toujours d’actualité! » a été organisé. Ce forum a porté sur des enjeux de l’égalité qui touchent les jeunes tels que les stéréotypes, l’hypersexualisation et l’accès aux postes de responsabilités. Il s'agit de l'une des 320 actions qui ont rejoint près de 30 000 jeunes à travers le Québec, tel qu'indiqué dans le Bilan des actions issues des ententes intervenues entre les forums jeunesse régionaux du Québec et le Secrétariat à la condition féminine (3 Mo) réalisé par la TCFJRQ. Comme le prévoit le plan d’action 2011-2015 (1,8 Mo) de la politique gouvernementale Pour que l’égalité de droit devienne une égalité de fait, le partenariat établi dans le cadre de ces ententes se poursuivra afin de favoriser l’émergence de nouvelles actions jeunesse concertées en matière d’égalité entre les femmes et les hommes dans les différentes régions du Québec.

À égalité pour décider

Plusieurs projets réalisés par les organismes du milieu contribuent à la mise en œuvre régionale des orientations gouvernementales en matière d’égalité entre les femmes et les hommes. Le programme « À égalité pour décider » du Secrétariat à la condition féminine, qui vise à accroître le nombre de femmes dans les postes de décision des instances locales et régionales, finance le projet pluriannuel (2011-2014) « Mieux outiller pour mieux décider » du Réseau des élues de la Montérégie Est.

Journée régionale Égalité

Une Journée régionale Égalité s’est tenue le 17 novembre 2009 à Beloeil sur le territoire de la Montérégie Est. Elle avait pour objectif d'informer les partenaires clés de la région des actions menées en matière d’égalité sur les plans national, régional et local. Cette journée a aussi permis de favoriser les échanges entre les instances engagées dans l’atteinte de l’égalité entre les femmes et les hommes sur les enjeux et défis à venir.

Haut de page

Territoire de la Conférence régionale des élus de Longueuil

Le territoire de la Conférence régionale des élus de Longueuil, situé sur la rive sud de Montréal, compte environ 388 000 personnes.

Ententes régionales sur l'égalité entre les femmes et les hommes

Le Secrétariat à la condition féminine (SCF) et la Conférence régionale des élus de l’agglomération de Longueuil ont conclu une entente administrative sur l’égalité entre les femmes et les hommes dans l’agglomération de Longueuil, en partenariat avec le Forum Jeunesse Longueuil.

D’une durée de quatre ans (2011-2015), cette entente dispose d’une enveloppe budgétaire de 322 000 $ afin de réaliser des actions en lien avec toutes les orientations de la politique gouvernementale Pour que l’égalité de droit devienne une égalité de fait (5 Mo).

Des actions viseront par exemple à consolider la concertation en matière de promotion de modèles et de comportements égalitaires sur le territoire de l’agglomération de Longueuil et à mettre en œuvre de actions structurantes en ce sens, qui seront identifiées par le Comité Femmes, Égalité et Mouvement (CFEM) de la CRE.

Rappelons que le SCF, la CRE et ses partenaires travaillent en partenariat depuis 2007, sous forme d’entente régionale, afin d’améliorer les conditions de vie des femmes de l’agglomération de Longueuil et de promouvoir l’égalité entres les femmes et les hommes.

Une entente annuelle 2010-2011 a également été conclue avec le Forum jeunesse Longueuil pour la réalisation de projets par et pour les jeunes et ce, à l’instar de 19 autres ententes conclues avec les forums jeunesse régionaux du Québec ainsi qu’avec la Table de concertation des forums jeunesse régionaux du Québec (TCFJRQ). À Longueuil, un projet visant à sensibiliser les jeunes filles et garçons du niveau primaire aux choix de formation professionnelle non traditionnelle, a notamment été réalisé par la mise en oeuvre d’outils interactifs et de plateaux d’expérimentation. Il s'agit de l'une des 320 actions qui ont rejoint près de 30 000 jeunes à travers le Québec, tel qu'indiqué dans le Bilan des actions issues des ententes intervenues entre les forums jeunesse régionaux du Québec et le Secrétariat à la condition féminine (3 Mo) réalisé par la TCFJRQ. Comme le prévoit le plan d’action 2011-2015 (1,8 Mo) de la politique gouvernementale Pour que l’égalité de droit devienne une égalité de fait, le partenariat établi dans le cadre de ces ententes se poursuivra afin de favoriser l’émergence de nouvelles actions jeunesse concertées en matière d’égalité entre les femmes et les hommes dans les différentes régions du Québec.

À égalité pour décider

Plusieurs projets réalisés par les organismes du milieu contribuent à la mise en œuvre régionale des orientations gouvernementales en matière d’égalité entre les femmes et les hommes. Le programme « À égalité pour décider » du Secrétariat à la condition féminine, qui vise à accroître le nombre de femmes dans les postes de décision des instances locales et régionales, finance un projet annuel (2011-2014) « Place aux femmes : Comment démystifier la gouvernance! » du Musée de la Femme.

Journée régionale Égalité

Une Journée régionale Égalité s'est tenue le 9 février 2010 à Brossard sur le territoire de Longueuil. Elle avait pour objectif d'informer les partenaires clés de la région des actions menées en matière d’égalité sur les plans national, régional et local. Cette journée a aussi permis de stimuler les échanges entre les instances engagées dans l’atteinte de l’égalité entre les femmes et les hommes sur les enjeux et défis à venir. Elle s'inscrivait en continuité avec le Forum Égalité réalisé en mars 2009 par la Conférence régionale des élus de Longueuil en collaboration avec l'Institut sur le progrès socio-économique.

Prix Égalité

L’Agglomération de Longueuil s’est démarquée au gala du Prix Égalité 2013 via la Table Jeunesse Samuel-de-Champlain, Rive-Sud de Montréal lauréate dans la catégorie Modèles et comportements égalitaires, pour son projet « Sexualité et influence$ ». Destiné aux écoles primaires et secondaires ainsi qu’aux organismes communautaires de jeunes, le projet se décline en cinq ateliers portant notamment sur l’image corporelle, la séduction et le consentement sexuel.

Rappelons qu'en 2012, l'Agglomération de la CRE de Longueuil s’est illustrée en remportant le prix dans la catégorie Prévention de la violence ainsi que le prix Coup de cœur du public avec le projet « Mobilis ». Ce projet allie le Service de police de l’agglomération de Longueuil, le Centre jeunesse de la Montérégie, le Forum jeunesse et la Conférence régionale des élus de l’agglomération de Longueuil pour lutter contre l’exploitation sexuelle des adolescentes par les gangs de rue. Les quatre organisations coordonnent des activités de prévention, de détection, d’intervention psychologique et de répression dans le but de favoriser la désaffiliation des adolescentes des gangs de rue et d’éviter que les jeunes n’adhèrent à des groupes criminels.

Rappelons également que la région de la Montérégie s’est distinguée au gala du Prix Égalité 2011 en remportant le prix dans la catégorie Prévention de la violence avec le projet « Prévention de la violence et philosophie pour enfant » réalisé par l’organisme La Traversée. Ce projet développe le respect et le dialogue auprès des enfants et leur donne des outils pour contrer la violence et pour trouver des solutions pacifiques aux conflits.

Haut de page

Territoire de la Conférence régionale des élus de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent

Le territoire de la Conférence régionale des élus de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent, situé dans la portion méridionale du Québec, compte plus de 400 000 personnes.

Ententes régionales sur l'égalité entre les femmes et les hommes

Le Secrétariat à la condition féminine (SCF) et la Conférence régionale des élus de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent ont conclu une entente spécifique sur l’égalité entre les femmes et les hommes sur le territoire de la CRE Vallée-du-Haut-Saint-Laurent, en partenariat avec le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire et le Forum jeunesse Vallée-du-Haut-Saint-Laurent. 

D’une durée de quatre ans (2011-2015), cette entente dispose d’une enveloppe budgétaire de 344 000 $ afin de réaliser des actions en lien avec trois orientations de la politique gouvernementale Pour que l’égalité de droit devienne une égalité de fait (5 Mo), soit l’égalité économique, la conciliation travail-famille et la participation des femmes aux instances dirigeantes, en plus de poursuivre l’implantation de l’analyse différenciée selon les sexes (ADS) au sein de la CRE.

Des actions viseront par exemple à favoriser le leadership et l’implication des femmes au sein des lieux décisionnels en développant un projet qui permettra d’encourager les femmes à s’intéresser plus activement aux élections municipales de 2013.

Rappelons que le SCF, la CRE et ses partenaires travaillent en partenariat depuis 2007, sous forme d’entente régionale, afin d’améliorer les conditions de vie des femmes de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent et de promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes.

Une entente annuelle 2010-2011 a également été conclue avec le Forum jeunesse Vallée-du-Haut-Saint-Laurent pour la réalisation de projets par et pour les jeunes et ce, à l’instar de 19 autres ententes conclues avec les forums jeunesse régionaux du Québec ainsi qu’avec la Table de concertation des forums jeunesse régionaux du Québec (TCFJRQ). Dans la région de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent, le projet « Je suis plus qu’une IMAGE » a notamment été réalisé par l’organisme Semo Le Jalon. Ce projet a permis de rejoindre 2 400 jeunes de 11 à 17 ans issus des écoles secondaires du territoire pour les sensibiliser aux stéréotypes sexuels et sexistes et pour promouvoir des rapports égalitaires entre les filles et les garçons. Il s'agit de l'une des 320 actions qui ont rejoint près de 30 000 jeunes à travers le Québec, tel qu'indiqué dans le Bilan des actions issues des ententes intervenues entre les forums jeunesse régionaux du Québec et le Secrétariat à la condition féminine (3 Mo) réalisé par la TCFJRQ. Comme le prévoit le plan d’action 2011-2015 (1,8 Mo) de la politique gouvernementale Pour que l’égalité de droit devienne une égalité de fait, le partenariat établi dans le cadre de ces ententes se poursuivra afin de favoriser l’émergence de nouvelles actions jeunesse concertées en matière d’égalité entre les femmes et les hommes dans les différentes régions du Québec.

À égalité pour décider

Plusieurs projets réalisés par les organismes du milieu contribuent à la mise en œuvre régionale des orientations gouvernementales en matière d’égalité entre les femmes et les hommes. Le programme « À égalité pour décider » du Secrétariat à la condition féminine, qui vise à accroître le nombre de femmes dans les postes de décision des instances locales et régionales, finance le projet pluriannuel (2011-2014) « Jeunes femmes, implication citoyenne et nouveaux médias » du Centre des femmes du Haut-Richelieu.

Forum Égalité

Un Forum Égalité s’est tenu le 22 octobre 2009 à Saint-Isidore sur le territoire de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent. Il avait pour objectif d'informer les partenaires clés de la région des actions menées en matière d’égalité sur les plans national, régional et local. Ce Forum, qui était également prévu dans le cadre de l'entente spécifique en égalité 2008-2010, a aussi permis de favoriser les échanges entre les instances engagées dans l’atteinte de l’égalité entre les femmes et les hommes sur les enjeux et défis à venir.

Prix Égalité

L'organisme Femmes autochtones du Québec (Kahnawake) a été finaliste au Prix Égalité 2012 dans la catégorie Prévention de la violence grâce au projet « Ma sexualité, c’est une question de respect : brisons le silence! ». Cette campagne vise à briser les tabous entourant les agressions sexuelles dans la population autochtone par la dénonciation et le soutien aux victimes.

Haut de page

Portrait statistique régional de la Montérégie

Haut de page

Principaux partenaires régionaux montérégiens

Version imprimable Envoyer à un ami Agrandir la taille du texteRéduire la taille du texte

Questions et commentaires - Politique de confidentialité - Accès à l'information - Réalisation du site - Accessibilité

Date de mise à jour : 20 janvier 2014

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2008 - 2014