Accueil Condition féminine > Communiqués

Agir contre les agressions sexuelles et la violence conjugale - Les ministres David et Charlebois annoncent des investissements de près de 20 M$ pour soutenir les femmes victimes de violence


Montréal, le 7 mars 2018. – Dans le but d’accompagner et de soutenir les femmes victimes de violence à caractère sexuel ou conjugale, un investissement additionnel de 19 495 000 $ est accordé par le gouvernement du Québec. La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Condition féminine, Mme Hélène David, et la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, Mme Lucie Charlebois, en ont fait l’annonce aujourd’hui.

Dévoilé au lendemain de la première journée de consultation sur le prochain plan d’action en matière de violence conjugale et à la veille de la Journée internationale des femmes, cet important soutien financier vient réitérer la volonté du gouvernement d’agir pour contrer toutes les formes de violences faites aux femmes et offrir aux victimes l’aide dont elles ont besoin.

Répartition des investissements

  • 13,1 millions de dollars sur trois ans pour prévenir les agressions sexuelles et accompagner les victimes, soit :
  • 9 millions de dollars pour rehausser l’accès aux services d’aide et de suivi en matière d’agression sexuelle, offerts par les organismes communautaires aux victimes (CALACS et autres centres d’aide);
  • 900 000 $ pour améliorer l’accès aux services d'urgence offerts aux personnes victimes d'agression sexuelle par la mise en place d’une instance de coordination et de transfert d'expertise clinique et organisationnelle pour les 77 centres désignés (généralement des urgences hospitalières) mandatés pour l’intervention médicosociale auprès des victimes;
  • près de 2 millions de dollars pour mettre en œuvre le programme Empreinte, qui sera offert par 26 centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) aux élèves du secondaire, à leurs parents et au personnel scolaire pour les sensibiliser aux agressions sexuelles;
  • 1,2 million de dollars pour rehausser notamment l’accès aux services d’évaluation et de traitement offerts aux agresseurs sexuels.
  • Un montant de 6,4 millions de dollars en matière de violence conjugale, pour l’année en cours, se déclinant ainsi :
    • 3,2 millions de dollars pour permettre à des maisons d’hébergement de deuxième étape ainsi qu’à leur Alliance de consolider leurs interventions de soutien;
    • 3 millions de dollars pour permettre à des maisons d’hébergement de 1re étape d’adapter leurs services aux besoins de plus en plus importants de la clientèle issue de l’immigration;
    • près de 200 000 $ pour soutenir des organismes pour conjoints ayant des comportements violents et pour adapter leurs services aux besoins des personnes issues de l’immigration.

Citations :

« Le gouvernement du Québec agit depuis plusieurs années pour lutter contre toute forme de violence, particulièrement la violence conjugale et les agressions sexuelles. Aujourd’hui, de concert avec les acteurs du milieu, nous posons de nouveau un geste pour améliorer la situation des femmes, pour qu’elles soient soutenues, à toutes les étapes du processus, de la prise de conscience à la reconstruction, en passant par le dévoilement ou la dénonciation. Nous voulons qu’elles sachent que nous sommes à leurs côtés et que nous ne baisserons jamais les bras. Par ailleurs, nous poursuivons notre consultation en vue de l’élaboration du prochain plan d’action gouvernemental visant à contrer et à prévenir la violence conjugale. »

Hélène David, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Condition féminine

« Cette annonce témoigne de la volonté ferme de notre gouvernement à bonifier les services destinés aux victimes d’agressions sexuelles et notre détermination à les aider, au moment opportun, selon leurs besoins. Chaque victime mérite d’être traitée avec égard. Nous sommes fiers de soutenir les nombreux organismes au Québec qui accomplissent un travail essentiel auprès de ces personnes vulnérables. »

Lucie Charlebois, ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie

Faits saillants :

  • En vue de l’élaboration d’un nouveau plan d’action, le gouvernement du Québec a prolongé le Plan d’action gouvernemental 2012-2017 en matière de violence conjugale, qui regroupait dix ministères et organismes responsables de 135 engagements répartis en deux volets : général et autochtone. Entre le moment de son lancement, en décembre 2012, et le 31 mars 2017, près de 525 millions de dollars ont été investis pour prévenir et contrer la violence conjugale. Les consultations publiques visant l’élaboration d’un nouveau plan d’action sont en cours.
  • La tenue du Forum sur les agressions et le harcèlement sexuels, le 14 décembre dernier, a permis d’entendre une grande diversité d’organisations sur les préoccupations et les pistes de solutions concernant les agressions et le harcèlement sexuels, notamment en milieu de travail. Ce forum s’inscrivait dans la mise en œuvre de la Stratégie gouvernementale pour prévenir et contrer les violences sexuelles 2016-2021. À cette occasion, le premier ministre du Québec a annoncé que des investissements seraient faits pour renforcer la prévention des agressions et du harcèlement sexuels ainsi que l’accompagnement des victimes. Les investissements d’aujourd’hui viennent concrétiser cette annonce.

 


<< Retour

Date de mise à jour : 30 avril 2013

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2008 - 2018