Grande corvée 2.0 - Le ministre Jean Boulet annonce une aide financière de plus 700 000 $ pour favoriser l'inclusion des femmes dans les milieux manufacturiers

Montréal, le 8 mars 2020 - Afin d'augmenter la présence des femmes dans le secteur manufacturier, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, annonce une aide financière de 713 701 $ pour soutenir la mise en place du projet Inclusion des femmes dans le milieu manufacturier.

Ce projet de recherche est approuvé par la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT) et sera mené de concert avec l'organisme Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) sur une période de deux ans. Il se déroulera dans les régions de la Montérégie, de l'Estrie et du Centre-du-Québec, là où se concentre la majorité des manufacturiers.

L'objectif de ce projet s'inscrit dans une démarche plus large regroupant diverses initiatives afin de contribuer à l'augmentation de la présence des femmes dans le secteur manufacturier. En effet, en 2017, selon des statistiques établies par l'organisme MEQ, seulement 28 % des emplois dans le milieu manufacturier étaient occupés par des femmes au Canada, et ce pourcentage descendait sous la barre des 10 % dans certains domaines liés à la production.

Outiller 75 entreprises

Le projet que mènera l'organisme MEQ permettra à 75 petites et moyennes entreprises de bénéficier d'un accompagnement personnalisé pour la mise en place de pratiques plus inclusives envers les femmes. Il relèvera, entre autres, les facteurs qui favoriseront l'arrivée des femmes dans le secteur manufacturier, particulièrement pour des postes de niveaux professionnel et technique.

Les conclusions du projet permettront également de créer des outils adaptés et transférables pour soutenir les entreprises dans la mise en place de pratiques plus inclusives.

Un projet concerté

L'organisme MEQ s'est entouré de plusieurs partenaires pour mener son projet de recherche sur l'inclusion des femmes dans les milieux manufacturiers, dont : l'Observatoire compétences-emploi; le Comité consultatif Femmes; les comités sectoriels de main-d'œuvre liés au milieu manufacturier tels que PERFORM (fabrication métallique industrielle); les organisations de l'action communautaire œuvrant auprès des femmes. 

Ce projet est également appuyé par le Secrétariat à la condition féminine. Il est financé dans le cadre du programme Initiatives de la Commission des partenaires du marché du travail, issu du Fonds de développement et de reconnaissance des compétences de la main-d'œuvre Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..  

Citations :

« Dans le contexte actuel de la rareté de la main-d'œuvre, les femmes représentent une force vive dont nous ne pouvons pas nous passer. Il est donc est essentiel de comprendre les raisons qui les tiennent éloignées de certains milieux de travail, pour trouver des solutions et y favoriser leur intégration. Cette belle initiative, menée en concertation avec plusieurs partenaires, est en lien direct avec mon Plan d'action pour la main-d'œuvre, qui vise notamment à intégrer le plus grand nombre de personnes au marché du travail. »

Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie

« La recherche mise en place par l'organisme MEQ est un projet qui, à terme, permettra assurément aux femmes de prendre davantage leur place dans les secteurs non traditionnels. Le marché du travail actuel, caractérisé par la rareté de la main-d'œuvre, constitue une occasion parfaite pour amener les entreprises à changer leur mode de gestion et inclure les travailleuses et travailleurs qui y sont sous-représentés. »

Isabelle Charest, ministre déléguée à l'Éducation et ministre responsable de la Condition féminine

« Le secteur manufacturier souhaite accueillir davantage de femmes afin d'augmenter la diversité, de stimuler l'innovation et de contribuer à atténuer les effets de la rareté de main-d'œuvre. Ce projet pilote nous permettra de mieux comprendre les freins à l'intégration des femmes et ainsi d'outiller les manufacturiers afin qu'ils soient plus attractifs et inclusifs auprès des femmes. »

Véronique Proulx, présidente-directrice générale de MEQ

« La diversité en emploi est une réponse aux enjeux de la rareté de la main-d'œuvre et à ceux de la prospérité du Québec. La transformation des milieux de travail est une clé du succès d'une présence plus forte des femmes en milieu non traditionnel. C'est l'objectif visé du projet de MEQ, que je salue. »

Audrey Murray, présidente de la Commission des partenaires du marché du travail

Faits saillants :

  • Le Plan d'action pour la main-d'œuvre Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. propose différentes mesures pour soutenir les travailleuses et travailleurs dans leur retour ou leur maintien en emploi ainsi que les entreprises qui éprouvent des difficultés dans leur quête de main-d'œuvre. Il s'agit d'un plan d'action évolutif, accessible en ligne dans le site Web du Ministère et qui sera adapté selon les diverses réalités.
  • Le projet de recherche de MEQ répond à un des objectifs du Plan stratégique 2019-2023 Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, soit de soutenir davantage les entreprises dans l'adaptation de leurs pratiques en matière de gestion des ressources humaines.
  • La CPMT est une instance nationale de concertation qui réunit les leaders représentant les entreprises, la main-d'œuvre, les organismes communautaires actifs dans le domaine de l'employabilité ainsi que le milieu de l'enseignement.
  • Le nombre d'entreprises manufacturières se chiffre à environ 23 000 établissements (employeurs avec salariés) au Québec.

Pour en savoir plus sur les activités du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, suivez-le sur les médias sociaux :